Guinée/Arrestation des membres de l’UFDG : C’était déjà prémédité (Bangaly Fofana)

Comme l’avait annoncé le premier ministre chef du gouvernement, Docteur Ibrahima Kassory Fofana, le lendemain de la confirmation par la cour constitutionnelle du résultat de l’élection présidentielle du 18 octobre, l’expression la « chasse aux sorcières » est bien en train d’être appliquée. Mais permettez-moi de le définir cette expression dans un régime : Une « chasse aux sorcières » désigne les poursuites organisées, parfois injustes, par un régime contre leurs opposants.

Cette chasse aux sorcières est en cours actuellement avec l’arrestation arbitraire des membres des opposants au troisième mandat d’Alpha Condé. L’histoire retiendra cette injustice dont subie cette frange de la vie socio-politique de la Guinée, qui n’a pour péché commise le seul fait de s’opposer à ce coup d’Etat constitutionnelle. Une lutte noble et normale pour laquelle il ne faut jamais baisser les bras.

Ce pays a trop souffert pour mériter cela. Après tous ces morts pendant les différentes manifestations, le pouvoir n’a pas trouvé d’autre solution que d’enfoncer le couteau dans la plaie. Ce clan qui a pris ce pays en otage doit disparaître. Personne n’a le titre foncier de ce pays. La Guinée appartient à tous ces fils au même titre d’égalité. Cette injustice doit cesser. Ce n’est toujours pas tard pour Alpha Condé de prendre la décision, la bonne décision pour sauver encore la Guinée en mettant fin à cette injustice et en libérant ces détenus. Parmi ces mêmes détenus, d’autres comme Chérif, membre du bureau de l’UFDG ne savent pas pourquoi ils sont là-bas.

Professeur Alpha Condé il est temps, il est encore temps et la balle est dans ton camp pour sauver ce pays qui t’a tant donner.

Bangaly Fofana, Fonike kountigui, activiste, membres du bureau de la coordination des jeunes de la Basse Guinée

About The Author

Related posts

This function has been disabled for Diaspoguinee.