Fils du détenu qui est décédé dément le ministère de la justice : «Mon papa a été assassiné, il n’était pas diabétique »

Contrairement à ce qu’a fait comprendre le ministère de la justice, garde des sceaux sur les causes du décès d’Ibrahima Sow, détenu à la maison centrale, le fils du défunt laisse entendre que son père est mort sous l’effet de torture. Boubacar Sow insiste que son papa n’était pas diabétique comme il a été déclaré dans le communiqué officiel.  

« Mon papa a été assassiné, tué par le pouvoir en place sous l’effet des tortures qu’on lui a infligées en prison. C’est vrai que mon papa est décédé à Ignace Deen mais c’est presqu’un corps qu’on a déposé à Ignace Deen. Nous avons constaté des effets de torture sur son corps, il y a des preuves. Nous avons des images », a-t-il démenti avant d’ajouter :

« Le ministère nous a dit que mon papa est décédé sous l’effet de diabète. Le diabète ne donne pas les effets que nous avons vus. Mon papa n’était nullement pas diabétique. Et lorsqu’on l’a interpellé, il n’était pas malade, il était en bon état ».

Dans sa réaction chez nos confrères de la radio Espace, Boubacar Sow s’interroge sur comment subvenir désormais aux charges familiales, si celui qui en était chargé est parti à jamais.

About The Author

Related posts

This function has been disabled for Diaspoguinee.