Entreprenariat Jeunes : En 9 ans, Mamadou 1 Bérété a donné une centaine de véhicules pour aider les chauffeurs de Dabola

Aider sa communauté est la principale vocation de ce jeune entrepreneur guinéen de la diaspora, ressortissant de Dabola (le centre du pays). De 2009 à 2019, Mamadou 1 Bérété a aidé à sortir de la pauvreté  plusieurs familles de sa ville natale qui regorge un nombre inestimables de chauffeurs de métier. 

Pour y arriver, il s’est lancé en 2009, dans l’importation de véhicules français, Renault 21,  très prisé dans le domaine du transport interurbain en Guinée communément appelé long voyage.

« En 2009, je suis venu avec une dizaine de véhicules (en provenance de la France) pour les jeunes  du centre-ville de Dabola, qui s’intéressent au transport. Quand j’ai donné ces véhicules aux jeunes, la première expérience a été catastrophique pour moi. Beaucoup de chauffeurs n’ont pas respecté notre convention. Comme tout entrepreneur, j’ai eu des gens qui m’ont traité de tous les noms d’oiseaux. J’ai failli même être en porte à faux avec ma famille dont certains membres ne comprenaient pas la portée de mon action en voulant aider les autres que je connais même pas. Beaucoup m’ont conseillé d’arrêter. Mais je me suis dit si j’arrête, c’est que j’ai échoué. On m’a même dit dans la famille que je ne peux pas réussir dans ça, que ce sont les Koniankés qui réussissent dans ce domaine. Malgré tout, j’ai ressayé. Je suis reparti en France et j’ai  acheté 5 autres véhicules. A mon retour au pays, j’ai changé ma méthode de travail. Au lieu de demander les recettes après le travail, j’ai mis en place le système de vente à crédit », nous explique le natif de Bouka. 

Aux dires de  Mamadou 1 Bérété, cette méthode a vraiment porté ses fruits: « Ces 5 véhicules m’ont été vraiment bénéfiques. Et les chauffeurs en ont été propriétaires  après avoir remboursé dans les recettes de leurs voyages le prix de vente.   Les bénéficiaires étaient également très contents et cela a suscité  assez d’engouement chez d’autres  transporteurs surtout jeunes de Dabola centre»

Le jeune entrepreneur, riche de la nouvelle méthode employée pour atteindre le résultat escompté pour aider les siens, a amélioré d’avantage sa façon de faire en  exigeant  des avalistes pour pouvoir remettre plus d’autres véhicules aux nécessiteux. Ce qui, selon notre interlocuteur, a bien marché.

« De 2009 jusque maintenant, j’ai donné une centaine de Renault 21 aux jeunes de Dabola. C’est vrai que j’ai enregistré des pertes mais globalement je suis satisfait surtout en voyant  ces nombreux chauffeurs surtout jeunes qui travaillent désormais pour eux-mêmes. C’est pour moi une satisfaction morale», se satisfait Bérété, ajoutant que quelle que soit la grandeur d’un doigt, il  ne peut jamais soulever une pierre. « Si je gagne mon pain au milieu de 10 personnes pauvres, c’est comme je suis pauvre aussi comme ces 10 personnes. C’est pour ça que je me suis dit qu’il faut venir au secours des autres malgré mes maigres moyens puisque je ne suis pas riche. J’essaie seulement de partager ce que je gagne  pour aider d’autres personnes », a fait savoir Mamadou 1 Bérété.

Mamadou 1 Bérété est né le 26 Mars 1984 à Bouka, un district situé  dans la sous-préfecture de Kakama où il a commencé ses études primaires en 1993. Il est venu à Conakry en 1999, après avoir décroché son examen d’entrée en 7ème année. En 2006, il obtient son baccalauréat et intègre l’institut polytechnique de Conakry, à l’Université Gamal Abdel Nasser. En 2007, il se rend à Toulouse en France pour poursuivre ses études supérieures où il décroche son diplôme d’ingénieur BTP (Bâtiments et Travaux Publics).

About The Author

Related posts

This function has been disabled for Diaspoguinee.